femme qui regarde droit devant elle
Vie de famille

Pourquoi je n’arrive pas à regarder les gens dans les yeux ?

Comme le dit un proverbe célèbre ‘’ les yeux sont les miroirs de l’âme’’. Alors pourquoi certaines personnes évitent-elles de croiser le regard des autres ? Est-ce par timidité, honte, éducation ? Voici quelques éléments de réponses utiles pour parvenir à comprendre ce comportement et, peut-être, à s’en défaire.

Pourquoi je détourne le regard ?

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine d’un regard détourné. Vous détournez peut-être votre regard pour l’une des ces raisons :

Par vulnérabilité

femme timide qui se cache derrière sa main

À travers les yeux, on parvient à déterminer les sentiments, émotions, etc. C’est comme si on voyait à travers l’autre, qu’on pouvait lire en lui. Ainsi, and l’estime de soi est un peu fragilisé, on peut vite devenir fuyant face au regard de l’autre. Ce détournement de regard peut aussi venir de votre humilité, par peur des regards et des jugements extérieurs. Les personnes vulnérables, timides ou qui ne se font pas assez confiance ont tendance à éviter de regarder directement dans les yeux.

Ainsi, il peut naître chez la personne qui nous regarde, une sensation d’infériorité ou de supériorité. En effet, lorsqu’on fixe quelqu’un, cela crée un rapport de force dans lequel une personne arrive à soutenir le regard et l’autre non.

Par instinct

Lorsqu’on détourne le regard, c’est aussi pour se protéger de quelque chose. Il peut s’agir d’un acte commis, ou lorsqu’on se reproche quelques choses. Le but ici est de dissimuler cette chose à la personne en face. On détourne le regard par exemple quand on a quelque chose de difficile à annoncer à quelqu’un ou lorsqu’on ne veut pas que la personne en face se rende compte qu’on a changé de comportement?

Par ailleurs, certaines personnes ont besoin d’assurance, de se sentir en confiance afin de pouvoir regarder les yeux de leur interlocuteur : un rapport de confiance doit s’installer avant de pouvoir se regarder droit dans les yeux. Ainsi, une fois que la confiance s’installe, le regard s’installe également. C’est ce qu’on appelle l’instinct de protection.

Par éducation ou question culturelle

Certaines valeurs qui nous sont inculquées dès notre plus jeune âge peuvent-être à la base des regards fuyants. En effet, si pendant l’enfance, on n’est pas habitué à tenir le regard avec les parents, cela peut toujours être le cas à l’âge adulte. Aussi, dans la tradition asiatique par exemple, il est interdit de fixer les personnes importantes même si elles sont de la famille : on ne défie pas du regard.

trois personnes qui regardent droit devant elles

Il existe en effet de nombreuses raisons culturelles pour lesquelles les Asiatiques ne regardent pas les gens dans les yeux. Certaines de ces raisons incluent la sincérité, la déférence et éviter la confrontation. Cependant, certaines des raisons sont également basées sur la peur d’être trahis par leurs amis ou les membres de leur famille parce qu’ils ont honte de leur demander de l’aide.

En Asie, regarder quelqu’un dans les yeux est considéré comme un manque de respect : on évite un maximum le contact visuel. A l’inverse, en Amérique du Nord, la convention de l’espace personnel est beaucoup plus ouverte. Les Nord-Américains établiront souvent un contact visuel direct avec des étrangers ou d’autres personnes qu’ils ne connaissent pas bien.

Aussi, ces phrases parentales autocratiques « Ne me regarde pas comme ça », « Quand, je te parle, tu baisses les yeux» que l’on entend souvent quand on est enfant sont souvent interprétés par les enfants comme relevant « d’une sorte de respect de la famille ». Plus tard, certaines personnes peuvent donc répéter ce type de comportement à l’âge adulte.

Par manque de considération ou pour éviter toute ambiguïté

Le regard est un langage qui, s’il n’est pas compris peut causer des malentendus. Ainsi, les gens ont tendance à détourner le regard pour éviter d’envoyer le mauvais signal et éviter toute ambiguïté. Le détournement du regard peut être également dû à un manque de considération. En effet, cela se déroule quand on ne montre pas d’intérêt à la personne ou ce quel dit.

Il n’est pas rare lorsque trois personnes ont une discussion que seulement deux de ces personnes se regardent, la troisième est comme évincé de la conversation par le regard : on ne la fait pas participer, on omet sa présence.

Lisez cet article dans le même registre : comment aider ma fille qui est rejetée par ses copines ?

Établir une vraie connexion avec les autres

En plus de ces quatre aspects qui peuvent expliquer pourquoi nous n’aimons pas regarder directement dans les yeux, certaines études ont révélé que lorsque quelqu’un regarde dans nos yeux, cela remonte notre état de conscience. Ensuite, nous pouvons d’un coup devenir embarrassés ou émotifs. Ce sentiment peut s’avérer positif ou négatif, nous faisant parfois rougir de honte.

À titre illustratif, il est facile de se noyer dans le regard de ceux qu’on aime contrairement aux inconnus qui peuvent plus facilement nous surprendre ou nous blesser.

Comment arriver à regarder les gens dans les yeux ?

femme de profil qui regarde quelqu'un de dos

Regarder dans les yeux, représente un acte fastidieux pour certaines personnes. Cependant, il existe des techniques très simples pour croiser le regard de votre interlocuteur sans que cela vous mettre dans des situations inconfortables.

Entraînez vous à regarder dans les yeux

Afin de réussir à regarder dans les yeux, vous allez vous entrainer. Débutez votre entraînement en regardant des personnes avec qui vous n’avez pas directement un contact visuel, par exemple : le présentateur du journal télé, le vendeur de l’épicerie, la personne que vous croisez dans la rue…

Au bout d’un moment, cela deviendra une habitude et vous pourrez regarder librement et plus longtemps votre interlocuteur dans le syeux.

L’astuce du nez !

Afin de pouvoir regarder les gens dans les yeux, il existe une astuce subdivisée en deux étapes :

  • La première étape ici, consiste à regarder le nez de votre interlocuteur. Surtout, ne vous en faites pas, car il ne s’apercevra de rien si vous le faite bien. En effet, celui-ci pensera que vous le regardez dans les yeux. Veillez à respecter une distance avec votre interlocuteur pour que celui-ci ne remarque rien.

C’est un exercice assez simple et très efficace à long terme. Par ailleurs, vous devez essayer de le faire chaque fois que vous discutez avec quelqu’un. À force de le faire, cela vous permettra de tenir un contact visuel pendant un long moment.

  • La seconde étape consiste, vous l’aurez compris, à lever votre regard pour fixer les yeux de votre interlocuteur. Cette seconde étape viendra naturellement après la première étape. Il suffit juste de recadrer votre regard sur les yeux au lieu du nez cette fois-ci jusqu’à vous y habituer. La tâche paraîtra pénible au début, mais ne doit pas constituer un blocage pour vous : allez-y à votre rythme.

L’importance du regard dans la communication

Le regard fait partie du langage corporel et de la communication non-verbale. Si vous voulez croire la théorie d’Albert MEHRABIAN, alors 93 % du jugement d’une personne est basé sur la communication ou l’échange non-verbale.

Le regard permet d’attirer l’attention. Que vous parliez devant une congrégation ou en tête-à-tête, si vos yeux se détournent, vous aurez du mal à attirer l’attention d’une personne ou à maintenir son intérêt pour votre discours. Maintenir un contact visuel permet de créer un véritable lien social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *