trois jeunes filles qui posent
Vie de famille

Rejet des copines : comment agir en tant que parent ?

Les amitiés entre les jeunes filles ont souvent tendance à tourner au drame pour un rien. En une seconde, une adolescente très populaire dans son lycée ou dans son collège peut devenir une paria et être ignorée, ce même par ses meilleures copines. Que faire en tant que parent dans cette situation ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans la suite.

Ma fille est rejetée par ses copines !

Pour un parent, voir que sa fille est rejetée par ses copines est une véritable torture. On voudrait intervenir par tous les moyens possibles afin de changer la situation et de voir son enfant heureux. C’est un sentiment légitime, car tous les parents souhaitent la même chose : voir leur enfant s’épanouir et être entouré par des amis aimants qui pourront l’aider à devenir une bonne personne.

Malheureusement, tout ne se passe pas toujours comme on le voudrait. Il peut arriver que pour une raison ou une autre, un enfant se retrouve isolé, sans personne à qui parler. Chez les jeunes filles, les situations qui peuvent souvent conduire au rejet des autres sont les suivantes.

Un problème de garçon : les premières relations amoureuses

jeune garçon dans la rue qui porte un sac à dos

L’une des principales causes de disputes entre les jeunes filles, ce sont les garçons. A cet âge, les hormones chez les filles sont en ébullition, ce qui les pousse parfois à aller très loin, juste pour les beaux yeux d’un garçon. Alors si votre fille se retrouve en rivalité avec l’une de ses copines pour un garçon, il y a de fortes chances qu’elle soit rejetée par tout le groupe de filles.

Dans ce cas, elle peut se retrouver seule à la récré ou à la cantine. Il est possible aussi que cela dégénère, et que l’indifférence de son groupe d’amies se transforme à l’inverse en attaques en tout genre envers sa personne.

Le manque de moyens financiers : la place aux premières inégalités

Une fille inscrite dans une école privée, mais qui ne dispose pas des mêmes moyens financiers que ses camarades de classe, peut rapidement être laissée pour compte. Les autres filles verront en elle une sangsue qui s’accroche pour profiter de leur popularité. Elles n’ont pas les mêmes loisirs, ne pratiquent pas les mêmes activités.

Elles peuvent aussi décider qu’en raison des moyens dont elle dispose, votre fille n’est pas digne d’être vue en leur compagnie. Il faut savoir qu’à l’âge adolescent, les enfants ne sont pas tendres entre eux et peuvent même être très méchants. Les adolescentes peuvent être très cruelles, surtout dans le cadre scolaire où elles veulent garder un contrôle sur leur image.

Le refus de suivre les autres aveuglément

Si votre fille a des valeurs, et qu’elle refuse de suivre les autres dans leurs « délires », elle peut aussi se faire exclure du groupe. Cela peut arriver lors d’expériences que les adolescents font en groupe, votre fille peut ne pas vouloir expérimenter les mêmes choses.

Aussi, tous les enfants n’ont pas les mêmes envies, votre fille peut alors refuser de partager certaines découvertes avec ses amies. Dans ce cas vous devriez plutôt vous réjouir, et trouver le moyen d’aider votre fille à se faire des amies qui lui ressemblent. Le problème ne vient pas de votre enfant, votre fille veut simplement affirmer des choix qui ne sont pas ceux de ses camarades.

Un scandale sexuel

Un scandale sexuel dans une école peut aussi être l’une des raisons qui peut pousser votre fille à être rejetée par ses camarades. Un scandale lié la vie sexuelle des adolescents peut alors prendre plusieurs formes. Dans les cas les plus graves, le scandale peut impliquer un enseignant, ou se limiter aux élèves de l’école.

Il peut s’agir d’une histoire de viol, d’images ou de vidéos compromettantes qui circulent dans l’école. Quoi qu’il en soit, si votre fille se retrouve impliquée, elle peut être stigmatisée, même par ses meilleures amies. Et il est important pour vous de l’accompagner dans ce moment douloureux.

Un handicap pesant

Il faut noter aussi que très souvent, lorsqu’un parent se plaint que sa fille est rejetée, cela s’explique par un problème de handicap. Ce genre de problème peut causer une grande souffrance chez l’enfant, et réduire son estime de soi.

Elle voit peu à peu des amitiés enfantines se briser tout en étant impuissante, car cette différence qui la rendait attachante autrefois, devient désormais gênante pour des adolescentes. Ses copines ont honte d’être vues en public avec elle, et il n’y a rien de pire pour une jeune fille.

Là aussi, les parents ont un rôle d’accompagnement important à gérer.

Timidité et harcèlement : ça n’arrive pas aux autres

jeune fille qui tient un petit caneton dans ses mains

Il est aussi possible que votre fille soit naturellement introvertie. Dans ce cas, si aucune de ses camarades n’a la gentillesse de faire le premier pas, elle peut vite se retrouver isolée. Cette situation est toute aussi grave, car même si elle n’est la cible d’aucune sorte de harcèlement scolaire, elle peut se sentir rejetée et les conséquences seraient alors très graves, notamment pour sa vie future d’adulte.

En tant que parent, dois-je ou non intervenir ? Et comment ?

Il est important d’intervenir en tant que parent lorsque vous remarquez de tels problèmes chez votre fille. Il faut néanmoins trouver la bonne stratégie, afin de ne pas aggraver la situation.

Intervenir directement auprès des enfants : une bonne idée ?

Cette idée n’est pas la meilleure, car on pourrait considérer que vous utilisez votre influence sur des adolescentes, pour les obliger à être gentilles avec votre fille. Les autres parents pourraient le prendre mal, et porter plainte.

Votre fille peut également se sentir insultée ou rabaissée de voir que vous la croyez incapable de s’en sortir seule. La meilleure chose à faire est donc de discuter directement avec votre fille pour évaluer la situation, et si besoin, la conseiller pour arranger les choses. Dans une telle situation, il faut écouter son enfant, se montrer présent et lui donner des conseils.

Faut-il demander un rendez-vous auprès de l’établissement scolaire ?

La deuxième solution qui s’offre à vous est de demander un rdv avec sa maîtresse ou le proviseur de l’établissement. Vous pourrez ainsi discuter des options possibles pour aider votre fille à mieux s’intégrer.

C’est aussi l’occasion pour vous d’alerter l’école sur le problème pour qu’ils soient plus vigilants et apportent eux aussi des solutions pour que votre fille se sente plus à l’aide et en sécurité. Le rejet de votre enfant ne doit pas être minimisé car les périodes de l’enfance et de l’adolescence sont des des marqueurs pour la vie future et amènent à avoir des comportements complètement différents.

Harcèlement scolaire : les signes qui doivent vous alerter

jeune collégienne dans une salle de sciences et vie de la terre

Vous vous sentez dépassé parce que votre jeune fille traverse une adolescence difficile ? Sachez que tous les parents passent par cette étape. Toutefois, si la situation s’aggrave au point de conduire à des difficultés scolaires ou un profond mal-être, alors il s’agit peut-être d’un cas de harcèlement scolaire. Les signes qui doivent vous alerter sont les suivants :

  • Le changement de comportement de l’enfant
  • La baisse des résultats scolaires
  • L’enfant est toujours sur ses gardes
  • L’enfant a peur d’aller à l’école, etc.

En tout les cas, l’élément primordial à mettre en place avec votre enfant est la communication. Celui-ci doit se sentir accompagné et écouté. Vous êtes l’épaule sur laquelle il peut se reposer. Aussi, si vous ne parvenez pas à entamer le dialogue, n’hésitez pas à faire appel à vos proches ou à une personne extérieure : votre fille sera peut-être plus à l’aise à l’idée de se confier avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.