une maman et sa grande fille couchées dans l'herbe qui se regardent de manière complice
Vie de famille

Mère toxique : comment couper les ponts ?

Les parents sont normalement des personnes sur qui on doit s’appuyer, qui doivent nous soutenir et nous aider à grandir aussi sainement que possible. Malheureusement, il arrive dans certaines familles que la mère se montre particulièrement toxique avec ses enfants ou avec un seul en particulier. Difficile quand on est enfant de savoir comment réagir face à une telle situation. Cet article vous aidera à comprendre ce qu’est une relation toxique et comment s’en libérer.

Comment reconnaître une mère toxique ?

Pour commencer, il est important de savoir détecter les signes qui prouvent que l’on a une mère toxique. En effet, à force de vivre dans un environnement dysfonctionnel, vous avez peut-être du mal à savoir aujourd’hui ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. Toujours est-il que vous avez l’impression que votre mère, malgré tout son amour, s’avère être nuisible pour votre bien-être.

Pour être fixé, vous devez vous éloigner temporairement. Installez-vous par exemple chez une tante ou chez des amis pendant quelques jours, et observez les rapports qu’une mère doit normalement avoir avec son enfant. Vous pourrez ensuite faire une comparaison qui vous permettra de savoir si effectivement vous avez une famille toxique, ou si votre mère est simplement trop stressée. Vous pouvez aussi vous en rendre compte en analysant l’attitude de votre mère vis-à-vis de vous. Ces questions devraient vous aider à mieux cerner votre maman :

  • A-t-elle un comportement pervers narcissique ?

Autrement dit, votre maman a-t-elle un trouble de la personnalité qui la pousse à avoir une image dévalorisante d’elle-même mais aussi à se revaloriser en rabaissant ses proches ? Le pervers narcissique a tendance à changer souvent d’avis, raconter des mensonges et éprouver beaucoup de jalousie. Si votre maman est incapable de reconnaître ses tords, qu’elle a sans cesse besoin que vous la complimentiez et qu’elle ne cesse de critiquer vos faits et gestes, alors il est possible qu’elle soit atteint par ce trouble.

  • A-t-elle pour habitude de vous faire du chantage affectif ?

Le chantage affectif s’inscrit lui aussi dans les comportements qu’on les mères toxiques. En effet, il traduit un comportement manipulatoire qui peut aller de la petite manipulation aux chantages de plus grande envergure : menaces si vous n’exécutez pas ses ordres, flagellations, prise de pouvoir, discours culpabilisant…

mère qui embrasse sa fille sur le front

  • A-t-elle pour habitude de vous rabaisser avec des paroles douloureuses ?

Votre mère vous rabaisse en permanence ? Elle a toujours quelque chose à redire sur votre physique ou votre comportement ? Tout ce que vous faites est sujet à vous faire des remarques. Les mots peuvent devenir de plus en plus blessants et vous amener à vous renfermer sur vous-même. Vous ne pouvez plus encaisser ses paroles qui vous blessent.

  • Est-ce qu’elle vous fait perdre confiance en vous ?

Les parents sont censés être les personnes qui vont vous rassurer et vous aider à vous affirmer dans la vie. Si la cause de votre manque de confiance en soi est votre mère alors c’est qu’elle a une grande influence sur vous et que celle-ci est certainement néfaste.

  • Est-ce qu’elle vous prive de votre autonomie en cherchant à être indispensable dans votre vie par tous les moyens ?

Vous ne pouvez rien faire sans la présence ou l’accord de votre maman ? Certaines mères essaient de garder le contrôle sur toutes les parcelles de votre vie : école, amitié, façon de s’habiller, sortie, loisir… Résultat vous n’êtes pas du tout autonome au quotidien et vous sentez bridé.

  • Avez-vous l’impression qu’elle est manipulatrice ou qu’elle crée intentionnellement une dépendance affective entre vous ?

Si vous arrivez à répondre par la positive à plusieurs de ces questions, alors oui, vous avez une mère toxique avec laquelle il faut au plus vite couper les ponts.

Comment se libérer d’une mère toxique ?

Vous avez la preuve que votre mère est une manipulatrice qui use de son influence pour vous obliger à faire ses quatre volontés et qui nuit à votre santé mentale ? Alors il faut vous en éloigner le plus vite possible. Attention toutefois, car tout dépend de la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Si vous ne disposez pas d’une véritable indépendance financière et que vous avez besoin de vos parents pour poursuivre vos études, alors il faudra la jouer finement. Essayez de discuter avec d’autres membres de la famille, pour savoir si vous aurez leur soutien lorsque vous partirez de la maison. Si ce n’est pas le cas, alors prenez votre mal en patience : vous serez un jour totalement autonome et indépendante.

Cherchez du travail et essayez de vous organiser autrement pour vos études, afin de pouvoir vous débrouiller seul. Ainsi, vous pourrez vous éloigner de votre mère et mener une vie plus saine. Vous devez bien vous préparer pour ne pas avoir à revenir au bout de quelques mois demander de l’aide, car dans ce cas, vous seriez entièrement à sa merci.

Les étapes à suivre pour couper les ponts avec une mère toxique

Si vous avez la chance d’être déjà indépendant financièrement, alors rien ne vous retient. Vous pourrez suivre les différentes étapes suivantes afin de couper les ponts avec une mère toxique qui nuit à votre bien-être. Il faudra donc :

  • Prendre vos distances avec votre mère, pour être plus autonome et avoir plus confiance en vous ;
  • Prendre en main votre santé mentale en consultant un psychologue, car le harcèlement familial peut laisser des séquelles ;
  • Lutter contre ces voix dans votre tête qui vous rabaissent constamment et vous font croire que vous n’arriverez à rien sans votre mère. Justement, une thérapie peut vous aider à renforcer votre estime de vous, en remplaçant les pensées négatives qui vous tourmentent par des pensées plus positives, tournées vers un futur plus sain ;
  • Savoir s’il est préférable de couper tout lien, ou s’il est possible de rester en contact avec votre mère sans que cela vous affecte négativement. Si vous choisissez la première option, alors il faudra considérer que vous ne pouvez plus entrer en contact avec votre mère sans en souffrir, et vous devrez alors apprendre à aller de l’avant sans elle ;
  • Si vous choisissez la deuxième option, alors il faudra être ferme et fixer des limites pour ce qui est de la fréquence et des lieux de vos rencontres. Ne prenez pas le risque d’être à sa merci ou de la laisser prendre la moindre décision concernant votre vie ;

une maman et sa fille séparée par un cours d'eau

  • N’hésitez pas à interrompre une conversation si votre mère commence à vous blesser avec ces propos ;
  • Faites savoir à votre mère qu’il y a certains comportements que vous n’êtes plus disposés à supporter. N’hésitez pas à l’ignorer complètement pendant plusieurs mois s’il le faut, lorsqu’elle ne respecte pas à vos règles. Il doit être clair pour elle que si elle a une place dans votre vie, c’est parce que vous le voulez bien, et que cela peut changer du jour au lendemain si cette relation ne vous convient plus.
  • Pour finir, il faut bâtir des relations saines, avec des personnes en dehors du cadre familial. Vous pourrez ainsi mieux vous construire et être plus heureux loin de vos parents.

Faut-il se sentir coupable de couper les ponts avec sa mère ?

Absolument pas ! Rien ne vous oblige à mettre en péril votre santé physique et mentale, à cause d’une personne adulte incapable de se conduire de manière rationnelle. Elle a beau vous avoir donné la vie, elle n’a pas autorité sur vous. Alors si en tant que mère elle ne peut pas jouer son rôle et être un soutien pour vous, vous devez prendre votre vie en main et de vous en éloigner.

9 commentaire

  1. Jousse

    Ma mère est invivable au quotidien. Elle vit chez moi gracieusement et faire que des histoires. Puis-je la mettre à la porte. Elle ne dépend pas de moi financièrement. Merci de me répondre.

  2. Le Hur

    Cet article repond en tout point a ce que je ressens depuis des annees, ce n’est pas facile de prendre une decision.

  3. Gold

    Le pire n’est pas tant le fait d’avoir une mère toxique, mais plutôt la réaction de l’entourage face à la prise de distance. Personnellement cela m’a encore plus affecter d’être face à l’incompréhension de son entourage, qu’elle a évidement pris soin de manipuler à son avantage… et puis… “une maman on n’en a qu’une”… ce genre de commentaire est le pire de tout face à une mère toxique…

    1. Sunshine

      C’est exactement ça! J’ai découvert il y a un an que j’avais une mère toxique, à la faveur de 2 ans de thérapie… Un vrai choc et une nouvelle que j’ai mis plusieurs semaines voire mois à assimiler. Au début je n’arrivais pas à y croire.

      A force je finis par connaître suffisamment bien ma mère pour réussir à gérer ses tentatives d’attaques. Je peux donc gérer un déjeuner familial en prenant sur moi – un peu comme si je restais en apnée pour esquiver patiemment chacun des pièges. C’est tout sauf doux ou agréable pour moi mais avec beaucoup de concentration et si tant est que je sois en forme, j’y arrive plutôt bien sur une courte période.

      Malgré tout, ayant besoin de pouvoir être moi-même dans ma vulnérabilité et mon humanité, j’ai fini par réaliser que j’avais aussi besoin de m’éloigner afin de construire ma vie. Que c’était indispensable à ma santé mentale et à mon épanouissement. Que c’était un droit fondamental.

      Malheureusement j’ai eu droit à plusieurs « émissaires » envoyés par ma mère et chargés de me forcer à me rapprocher de ma mère qui regrettait cet éloignement. Il ne s’agissait pas de me « suggérer de » mais plutôt de me « contraindre à » par le chantage affectif, la culpabilisation et l’appel aux valeurs familiales.
      J’ai tenu tête mais entre les messages de ma mère et ceux de son entourage j’ai senti la pression que l’on faisait peser sur moi et j’ai aussi réalisé que j’étais malheureusement très seule car personne ne semble comprendre qui est ma mère. A cause de ce que j’ai subi dans mon enfance j’ai un long chemin de guérison devant moi et pourtant aux yeux de l’entourage rien ne s’est passé et je DEVRAIS être plus proche de ma mère. C’est très dur mais je sais que je n’aurais pas non plus compris la situation sans l’aide d’un psy donc ça me donne la compassion nécessaire pour ne pas en vouloir à l’entourage de ma mère. En parallèle j’ose maintenant tenir tête aux gens qui veulent m’obliger à me rapprocher de ma mère, en leur expliquant tout simplement que je suis libre de mes choix d’adulte qui me regardent et que ces choix doivent être respectés.

    2. Oui, vous avez raison. Ce qui donne le pouvoir à la mère toxique, c’est l’entourage, la société, qui ne valide pas le désir très sain de s’en détacher. Une société qui donnerait les moyens de l’émancipation à toutes les personnes qui naissent dans des contextes défavorables verrait émerger une génération de génies!!!

    3. Lobry

      Moi aussi on me disait….une maman on n en a qu une….quand
      je m opposais à elle. Ça avait le don de décupler ma colère. Je répondais….et bien je vous la donne

  4. Giuliano marine

    Merci infiniment pour vos témoignage ça me fai tle sentir moins seul je vis depuis 1 an cette situation avec ma mère je vien de découvrir qu’elle etait toxique ojd encore je culpabilise en écrivant c’est quelques lignes mais je me rend à l’évidence j ème fait aider par une kinesioligue qui me comprend heuresement que mon entourage par contre et de mon coter car ça aurait vraiment difficile je suis la. Plus petite de la famille avec des enfnat en bas âges et je doit m’occuper de ma mère qui vit chez moi pensant que ma soeur et mon frère rien ne les attein.

  5. Mya

    Bonjour

    Je me suis aperçu que ma mère était toxique depuis bientôt 10 ans
    entre les insultes, critiques physiques qui ce sont transformée en manipulation affective chantage ect sur des situations avec mon père qui ne me concernais même pas, j’ai compris aujourd’hui que je ne pouvais plus vivre comme ça et j’ai décidé d’aller consulter un psychologue pour me reconstruire

    Nous ne méritons aucun acharnement de la part d’un parent

    Bon courage à vous tout/s

  6. reperant

    Merci beaucoup de vos témoignages !
    Après des dizaines d’annees à etre le pilier affectif et vital de ma mère,je pensais que nous étions simplement trop fusionnelles mais j’avais beau faire,rien n’aboutissait…
    Mensonges, réactions théâtrale,vide autour d’elle,se coupant de la famille et moi aussi par la même occasion, incapable de tenir son foyer se disant…artiste.., refusant toute aide à part moi, elle a une capacité à retournerles situations, à se faire passer pour tres malheureuse, appelle les pompiers si je veux partir en weekend avec mon mari pour empêcher nos departs, vacances etc…, tel vingt fois par jour,disant qu’elle s’est trompee,me fait des compliments puis..me dis des mots tres méchants, change d’avis en riant,,s’amuse des assistantes sociales et infirmieres qui passent TOUS les jours, puisse dis regretter et… recommence..etcetc…….les tests spnt formels… elle est tout à fait cohérente mais dit etre folle juste pour avoir le droit de tout se permettre, à n’importe quelle heure et quand elle décide, elle montre en cassant toute la cuisine,par simple méchanceté etc etc….mon mari et moi,tres malade,n’en pouvons plus…
    Apres des annees d’efforts,de dialogue,de pardons multiples….. elle vient de depasser gravement les limites et du coup, hospitalisée à bout,ma pathologie n’ayant pas resistee une fois de plus,tt mon entourage me demande de couper les ponts de cette relation que je découvre toxique et non pas trop proche comme je le pensais…

    Et tout s’explique dans mes souvenirs,les ressentis petite,plus grande… beaucoup d’imcomprehensions qui s »eclairent toutes en même temps…tout refait surface et je comprends… enfin…ca libere !!!!

    Entouree je vais faire ce pas douloureux mais vital,pour moi et mon couple…

    Ne lachez rien, personne n’a le droit de detruire au nom de l’Amour extrême soi disant…
    Aimer c’est laisser LIBRE !!!!!!
    Merci à vous tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.