bébé qui tient la main d'un de ses parents
Vie de famille

Quels sont les signes d’une poussée de croissance chez bébé ?

Si votre bébé pleure plus souvent que d’habitude et réclame le sein ou le biberon presque toutes les heures, il est certainement en plein pic de croissance. Cette étape est normale et touche la majorité des bouts de chou, de façon différente et unique. Comment reconnaitre la poussée de croissance ?

La poussée de croissance, c’est quoi ?

Les pics de croissance, plus communément appelés poussées de croissance, sont une période de quelques jours pendant laquelle bébé est très agité et ronchon. Elle s’explique par une prise de poids ou lorsque bébé prend quelques centimètres. Durant cette période, les mamans ont l’impression de donner le sein à longueur de journée. En effet, bébé peut réclamer le lait maternel ou le lait artificiel jusqu’à 12 fois. Un allaitement à la demande est donc inévitable, surtout pendant les premiers jours de ce pic. Bébé a besoin d’être rassuré.

maman qui allaite son bébé sur le canapé

La poussée de croissance est principalement liée au développement de votre bébé. Au fur et à mesure qu’il grandit, l’énergie dont son corps a besoin augmente. Il se développe alors avec un nouveau rythme et c’est à vous de l’aider tout au long de cette étape importante de sa vie. Maitres mots sont patience et adaptation.

Les principaux signes d’une poussée de croissance

Parce que chaque enfant est différent et se développe à son propre rythme, vous devez faire attention aux différents signes. Ces derniers peuvent s’agir ou non de cette période temporaire et particulière. Si les signes vous paraissent inquiétants, prenez rendez-vous chez le pédiatre.

Voici les symptômes d’une poussée de croissance :

  • Courte sieste ;
  • Crise de pleurs ;
  • Allaitement maternel qui semble insuffisant ;
  • Agitation ;
  • Câlins, changement de couche et toutes formes de tendresses insuffisantes.

Chaque parent remarque chez son enfant un changement de comportement et ce sur plusieurs jours. Rassurez, c’est normal et cela va passer !

A quel âge bébé peut-il avoir des pics de croissance ?

La période d’apparition des signes de la poussée de croissance de l’enfant est difficile à déterminer. En effet, elle varie d’un bébé à un autre et selon sa vitesse de croissance. Elle dépend également de votre production de lait maternel ou de la quantité de lait dans les biberons.

maman qui porte son bébé en peau à peau avec une couverture

En général, la poussée de croissance du bébé se manifeste pendant ses premières semaines, aux alentours de 10 jours. Dans la plupart des cas, elle se produit lorsque bébé a 6 semaines ou lorsqu’il atteint ses 3 mois. Ces pics viennent généralement :

  • Entre 7 et 10 jours après la naissance,
  • A la 3ème semaine,
  • A la 6ème semaine,
  • A la 9ème semaine,
  • A 3 mois,
  • A 6 mois,
  • A 9 mois
  • Et à 12 mois

Au-delà on n’observe plus vraiment de pics de croissance à proprement parler. Bébé continue de grandir mais les pics sont moins brutaux pour lui. A noter que généralement, à chaque pic de croissance on note une évolution majeure pour l’enfant : acquisition de la position assisse, position debout… Autant d’étapes qui nécessitent un apprentissage poussé pour bébé.

Soulager bébé en cas de pic de croissance : nos conseils

La poussée de croissance est pénible autant pour le bébé que pour les parents, et particulièrement la maman si bébé est allaité. Pourtant, lorsqu’elle se produit, vous devez y faire face ensemble. Outre allaiter son bébé à sa guise, la peau à peau est un geste qui soulage. Elle consiste à le porter dans une écharpe ou un porte-bébé en veillant à ce qu’il soit tout contre vous. La peau à peau rassure bébé et vous aide à savoir s’il faut lui donner la tétée ou simplement l’entourer de vos bras protecteurs.

Pendant la poussée de croissance de bébé, vous devez aussi penser à vous. Reposez-vous correctement et surtout, buvez une quantité d’eau suffisante. Rassurez-vous : au fur et à mesure que vous laissez bébé téter le sein à sa guise, vous pourrez produire plus de lait. Toutefois, en tant que mère, il est normal de ressentir une certaine inquiétude. Pour vous rassurer, vous pouvez demander conseil auprès d’une sage-femme, d’une consultante en lactation ou vous rendre en service de pédiatrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *